Trois soldats français ont été tués en opération au Mali lundi 28 décembre

Trois soldats français ont été tués en opération au Mali lundi 28 décembre

En cause : une mine dans la région de Hombori, au sud du pays, a annoncé l’Élysée. Ils avaient 21, 23 et 28 ans et appartenaient au 1er régiment de chasseur de Thierville-sur-Meuse.

 

« Ils étaient en mission au Mali. Pour la France, pour le Sahel, contre le terrorisme. Le brigadier-chef Tanerii Mauri, les chasseurs de 1re classe Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet sont morts pour la France. Mes pensées vont à leurs familles, leurs proches et frères d’armes », a déclaré la ministre des Armées, Florance Parly.

Lourd et dramatique bilan après une attaque à l’engin explosif contre la force française antiterroriste BARKHANE ce lundi matin, vers 8 h. Trois soldats du 1er régiment de chasseurs qui revenaient d’une d’escorte entre Hombori et Gossi, dans une zone frontalière du Niger et du Burkina Faso ont perdu la vie.

Le véhicule blindé léger des trois militaires intégrés au Groupement tactique désert Conti, a été détruit par l’explosion. Ce blindé de reconnaissance, maniable mais vulnérable, dispose d’un équipage de trois hommes. Ces soldats opéraient avec des militaires maliens du 33e régiment de commandos parachutistes.

L’attaque a eu lieu près de Hombori, là où le chef d’état-major des armées françaises, le Général LECOINTRE, s’était rendu il y a quelques jours. À Hombori, dans le désert du Gourma malien, une base opérationnelle avancée accueille trois unités des forces armées maliennes et un Groupement tactique désert de la force Barkhane.

L’explosion n’a laissé aucune chance aux soldats. Ces mines artisanales se déclenchent sous la pression d’un véhicule ou par télécommande. Dans ce genre d’attaque, les agresseurs restent rarement sur place se sachant incapables d’affronter les militaires français.

Dans un communiqué, Le Président Emmanuel Macron a fait part de sa « très grande émotion ». Le chef de l’État a également « exprimé son entière confiance aux militaires français déployés au Sahel, salue leur courage et rappelle la détermination de la France à poursuivre la lutte contre le terrorisme ».

Un hommage national leur sera prochainement rendu. L’U.N.C. Luc sur mer rend hommage à ces soldats et adresse à leurs familles ses sincères condoléances.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.