Deux commandos marine tués lors de la libération d’otages

Deux commandos marine tués lors de la libération d’otages

Lors d’une opération de libération d’otages conduite par le commando Hubert au Burkina-Faso, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, ont trouvé la mort.

Ils se sont sacrifiés pour que quatre otages – deux Français enlevés au Bénin ainsi qu’une ressortissante américaine et une ressortissante coréenne – puissent être sauvés.

L’Union nationale des combattants, qui regroupe des combattants de tout grade et de toutes les générations, s’incline avec respect devant l’action de ces deux courageux frères d’armes Morts pour la France. La lutte contre le terrorisme et la protection de nos concitoyens restent la mission essentielle des hommes et des femmes qui ont pris les armes au service de la France.

L’Union nationale des combattants présente ses très sincères condoléances à leur famille et à tous leurs camarades de combat dont elle partage la douleur.

Aujourd’hui comme hier, l’Union nationale des combattants est totalement solidaire de tous les militaires des trois armées et de la gendarmerie qui servent la France en tous lieux et tous temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *