Fin de la mission d’information de la commission de la Défense sur le monde associatif combattant

Fin de la mission d’information de la commission de la Défense sur le monde associatif combattant

Nous vous parlions il y a quelques semaines dans un précédent article d’une mission d’information sur le monde associatif combattant lancée par l’Assemblée Nationale.

Pour la commission, l’objet de cette mission “est de mener une réflexion sur les évolutions permettant d’assurer la pérennité du monde associatif combattant, alors que celui-ci, aujourd’hui très morcelé, entre dans une période charnière du fait de la situation démographique de ses adhérents. L’enjeu est à la fois organisationnel et méthodologique pour maintenir le lien entre la Nation et le monde combattant, les actions mémorielles et la transmission à la jeunesse des valeurs patriotiques et liés à la Défense.”

Cette mission flash étant désormais terminée, son rapport est paru ! Cliquez-ci pour le lire.

En substance, voici ce qui est préconisé dans ce rapport pour les prochaines années :

 » – les pouvoirs publics, via l’ONAC-VG accompagnent de manière proactive la transition du monde combattant essentiel à la mémoire nationale et au lien armée-Nation ;

– les initiatives déjà menées par des associations de référence soient généralisées en matière de préservation du patrimoine associatif (patrimoine de pierre, drapeaux associatifs et archives), d’éducation à la mémoire combattante par les enseignants et par le biais des médias numériques ;

– des rapprochements entre certains acteurs fragilisés par le déclin démographique s’opèrent ;

– l’intégration des « nouveaux anciens combattants », ceux de la 4e génération du feu se fasse de manière harmonieuse en prenant notamment en compte leurs besoins spécifiques ;

– les acteurs du monde combattant repensent et réinventent la commémoration (modalités, nombre, participation du public), un rituel républicain fondamental datant de 1919 ;

– le modèle de réparation ayant prévalu pendant un siècle laisse place à un modèle centré sur la mémoire et sa transmission auprès du grand public. »

 

Samuel Aubrée.

Une réponse

  1. Prum dit :

    Merci Samuel pour ton compte rendu de cette mission sur les assos du souvenir, j’avoue l’avoir parcourue mais ne suis pas allé jusqu’au bout.
    L’enjeu est bien le maintien du devoir de mémoire, nos anciens et actuels soldats le méritent bien.
    En espérant que ce fichu virus ne décourage pas les membres si précieux de nos associations !
    Amicalement
    Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.