Guyane : mort de trois militaires français dans une opération contre l’orpaillage illégal

Guyane : mort de trois militaires français dans une opération contre l’orpaillage illégal

La Ministre des Armées, Florence PARLY,  a annoncé hier le décés de trois militaires français, morts accidentellement ce mercredi 17 juillet, dans une opération contre l’orpaillage clandestin en Guyane Ils intervenaient sur un site illégal d’extraction d’or, dans la région de Maripasoula, dans le cadre de l’opération Harpie.

Alors que les militaires s’apprêtaient à disposer des charges explosives pour détruire les installations souterraines des orpailleurs, huit d’entre eux ont été victimes d’émanations toxiques au fond d’une galerie », a indiqué la ministre dans un communiqué, précisant qu’ils ont été « immédiatement évacués et pris en charge par les premiers secours« . Outre les trois soldats tués, « les cinq autres ont été évacués à Cayenne où ils ont été hospitalisés. L’un d’entre eux est dans un état grave« , ajoute le texte.

C’est donc avec une profonde tristesse que nous vous faisons part du décès accidentel du Sergent Chef Edgar ROELLINGER, du Soldat de 1ère Classe Cédric GUYOT, et du Caporal Chef Mickaël VANDEVILLE. Ils étaient déployés en mission de courte durée au sein du 9e Régiment d’infanterie de Marine de Cayenne.

Toutes nos pensées vont à leur famille et leurs proches ainsi qu’à leurs camarades du 19e Régiment du Génie de Besançon.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *